Hypnose Ericksonienne


Formation Hypnose à Paris
Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille

Tout a une fin ! Dr Stephano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 57



Quiproquo, malentendu et incommunicabilité.


Tout a une fin ! Dr Stephano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 57
La cohérence voudrait qu’une page blanche soit la suite. Point à la ligne. Or, nous savons que les lignes attirent les mots, surtout les lignes blanches.

Souvent nous recevons des patients avec le « problème de la page blanche ». Prenez du papier bleu ! – peut être la première injonction. Et si le patient est daltonien ? Grisez le papier ! Dans la majorité des cas, tout cela n’a pas grand effet. Le patient reste avec sa page blanche.

Cherchez l’erreur ! Elle est dans la conviction du patient qui pense que c’est lui, sa tête, qui doit trouver les mots à écrire, alors qu’il suffit de laisser la ligne blanche attirer à elle la plume, laisser glisser cette dernière telle la savonnette dans la baignoire et admirer les lettres qui se forment et commencent à danser sous nos yeux. Essayez, tout en faisant attention de ne pas glisser dans la baignoire.

La savonnette glisse, un premier rond, la lettre « o », oh ! surprise ! La savonnette poursuit sa glisse, un trait en zigzag, la lettre « z », « oz « ?

Déjà la pensée suggère d’arrêter ce petit jeu tout à fait inutile. Heureusement que le corps n’arrête pas sa créativité et relance la savonnette, un deuxième « o ». Quoi en faire sinon l’ajouter ? « ozo ». Et maintenant ?

« Ozo », « ozo »... ozerais-je ? Ozeraisje oziller jusqu’à Ozaka ? Faut pas pousser le bouchon. Je renonce. Un bon coup de pied à « ozo » et... voilà que les lettres, ainsi bousculées, fuient, reviennent, sautillent, se posent : « zoo » ! Extraordinaire !

Une fois de plus le corps a devancé la pensée. Un zoo est un fond sans fin, plein d’animaux de toute sorte, de quoi laisser la fantaisie rivaliser de créativité, d’inventivité avec l’imagination. Rien qu’avec le mot « zoo », vous trouvez zootechnique et vous voici transformé en curieux du bétail, de son élevage, son alimentation, son hygiène. Mieux et plus proche de nos préoccupations quotidiennes : zoothérapie. Vous vous voyez déjà vétérinaire, le forceps à la main pour aider la vache à accoucher son veau, la sarbacane à la bouche pour endormir le lion, le mini-ophtalmoscope près de votre pupille pour voir le fond d’oeil d’un canari diabétique.

Pas du tout, vous êtes à côté de la plaque. Notez que si vous avez des plaques électriques, il vaut mieux rester à côté. A part cet aparté, zoothérapie vous amène à faire vos interventions thérapeutiques assisté par un animal. Ma curiosité m’a poussé à frapper à la porte numérique de l’Association suisse de zoothérapie (www.zootherapiesuisse.ch) et j’y ai découvert un vrai zoo domestique : chien, chat, lapin, cochon d’Inde, chinchilla, tourterelle, cheval, cochon vietnamien, chèvre, âne et même reptiles, tortues, poissons. Dès que j’ai vu âne, je me suis senti déjà moins à côté de la plaque, bien davantage, je me suis senti tout à fait dans mon assiette. Vous voyez, entre plaque et assiette nous sommes toujours à la cuisine.

Le fin lecteur aura remarqué une contradiction : un zoo est un fond sans fin – c’est écrit plus haut. Or, tout a une fin, dit le titre, donc le fond autant que le zoo ont une fin.



Fin de chapitre.
Et maintenant ?
C’est midi. Tout a une faim. Mes doigts viennent de fourcher sur le clavier.
Incroyable ! Encore le corps, cette fois ce sont les doigts qui ont fourché. Fourché ? Tu parles ! Ou, si vous préférez, mon oeil !
« Faim » et « « fin », ces mots qui pour un malvoyant sont pareils, ne le seraient-ils pas aussi pour les bien-voyants ?

Voyons ! Fin : est un mot qui nous évoque la fin de quelque chose, d’une histoire, d’une activité, d’un chemin. A première vue, il nous paraît être de l’ordre du statique, tel un rocher posé au milieu d’une plaine. Il est là. Point.

Vrai ? Peut-être.... Pour lire la suite...

Dr STEFANO COLOMBO Médecin psychiatre, psychologue diplômé con sultant à la Faculté de Médecine de Genève (enseignement et supervision). Enseigne l’hypnose éricksonienne et la thérapie cognitive en France, Belgique, Suisse et Italie. Conférencier.

Tout a une fin ! Dr Stephano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 57
Dr MOHAND CHÉRIF SI AHMED (alias Muhuc). Psychiatre en libéral à Rennes. Formation en hypnose et thérapies brèves. Pratique des thérapies à médiations artistiques. Utilise particulièrement le dessin humoristique de situation en thérapie (pictodrame humoristique). Illustrateur et intervenant par le dessin d’humour lors de rencontres et congrès médicaux.


Rédigé le 24/05/2020 à 15:02 | Lu 152 fois modifié le 23/09/2020

Laurent GROSS
Kinésithérapeute, Hypnothérapeute, Psychothérapeute certifié par l'ARS en 2013, Président du... En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :

Revue Hypnose & Thérapies Brèves