Hypnose Ericksonienne


Formation Hypnose à Paris
Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille

«Famille». Dr Stefano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 62.




«Famille». Dr Stefano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 62.
« Famille », est-ce un titre pour un « Quiproquo » ou davantage pour une étude sociologique, démographique, systémique, ou plutôt pour un roman à l’eau de rose dans le kiosque de la gare, un roman d’amour, plutôt rare, un roman policier, plus dramatique, un roman à suspense, hélas plus souvent que l’on croit ? Ensuite les expressions autour du nom « famille » ne manquent pas : sortir en famille, sortir d’une famille toxique, je sors d’une famille d’artisans un peu comme si je sortais d’une voiture. Pas si faux : sortir d’une Mercedes-Benz est presque comme descendre d’une famille de grands constructeurs d’automobiles. Benz était un constructeur allemand autant que Daimler qui fonda sa propre entreprise. Cette dernière eut dans son conseil d’administration Emil Jellinek, entre autre consul honoraire à Nice, grand passionné d’automobiles, qui fonda la marque commerciale Mercedes, nom de sa fille. La marque fut cédée à Paul Daimler qui avec Carl Benz créa la firme Mercedes-Benz. Si vous avez un penchant pour les voitures françaises, vous n’avez que l’embarras du choix des familles : Peugeot, Renault, Citroën, et si vous avez crevé un pneu, vous avez Michelin, Dunlop ou Goodyear.

Tout cela fait un peu vieille école, presque arbre généalogique. Aujourd’hui il faut parler de vélos, patins, planches, voiles si l’on veut être « politically correct ». Alors pour les vélos vous trouvez Michaux, Peugeot, oui, oui, encore lui, Mercier. Comme vous le constatez la famille est omniprésente. Nous nous levons le matin et déjà une ruée de familles envahit notre chambre : Vuitton, Hermès, Dior, Yves Saint Laurent. Bon, je concède : pas beaucoup d’entre nous sont envahis par ces familles. Vous prenez le café et voilà Lavazza, Illy, Hag, non, non, Hag est l’abréviation de Kaffee Handels Aktiengesellschaft. Les familles, vous les retrouvez dans les machines à café : De’Longhi, Philips, Nespresso qui dérive de Nestlé, nom de famille lui aussi.

Drin ! Drin !
- « Oui ? Le bureau du contrôle de la concurrence ?
- Vous devez arrêter de suite vos listes de marques commerciales.
- Ah, bon !
- Seriez-vous sponsorisé pour ce “Quiproquo” ?
- Pas du tout, mais vous me donnez une bonne idée. Je vais proposer ce texte aux firmes nommées et aux autres. Ce sera une histoire qui se réglera en famille. » Et nous revoici avec la famille : on lave le linge en famille davantage que dans le lave-linge, paraît-il. On se familiarise avec ce qui est inconnu pour le rendre familial. On quitte le célibat pour se marier et fonder une famille, toujours selon la vieille école. A l’usure, le tableau n’est souvent pas si simple. Il suffit de regarder une bonne partie de nos dossiers de consultation. L’anamnèse familiale est souvent un parcours dans un labyrinthe sans issue.
- « Vous m’avez dit... marié...
- Oui, mais ensuite divorcé et deux enfants, dont un venant de la troisième épouse qui était déjà mariée deux fois, mais qui n’a pas pu avoir d’enfant en ce temps-là et a adopté la deuxième fille qui, au vu de mon premier mariage, est devenue la cinquième car, en tout, nous avons six enfants ou presque.
- Ou presque ?
- Enfin, c’est délicat.
- Oui, je comprends, un demi-enfant ? Un tiers enfant ?
- Plutôt un enfant d’un tiers né hors mariage après le premier divorce de ma deuxième épouse. Il porte le nom de sa mère tout en vivant sous le même toit que nous.
- Vous qui ? Reprenons... »
Et à la fin de la consultation, vous avez beau reprendre vos notes, tenter de construire un génogramme, vous serez plus gêné qu’autre chose. J’avoue qu’avec les voitures, les machines à café et les vélos, c’est plus simple. De plus, quand on crève un pneu ou on perd une vis, on peut relativement facilement réparer le dégât.

Le « relativement » est relatif à la nouvelle école en contraste avec la vieille école. Il suffit de voir l’air dubitatif du garagiste quand vous lui demandez de régler le bouton de la température qui semble tourner à vide. Il a déjà le prospectus des nouvelles voitures dans la main avant de brancher votre casserole à un ordinateur qui crachera la vérité grâce à l’intelligence artificielle...ment programmée pour vous communiquer une terrible nouvelle : l’usine a arrêté la fabrication de ce bouton car la température est, maintenant, automatiquement réglée par la centrale électronique qui tient compte de l’humidité ambiante, de votre transpiration, des différents tissus de vos habits, votre indice de masse corporelle et de votre métabolisme de base, alors qu’un capteur d’haleine analyse vos besoins en fonction d’éventuelles pathologies et des médicaments que vous avez ingurgités le matin, médicaments prescrits par le med-phamat, l’appareil distributeur automatique de pilules qui a juste pris en compte les mêmes variables que les senseurs de la voiture, en plus de la durée et de la qualité du sommeil. Le tout est, par la suite, transmis à votre employeur afin que la température du bureau et le degré de stress soient adaptés de telle façon que vous soyez le plus rentable possible sans vous en apercevoir.

Simple, non ? Et ne me dites pas que vous avez décidé d’aller travailler à vélo. A moins que… Pour lire la suite de l’article et commander la Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°62


Dr STEFANO COLOMBO Médecin psychiatre, psychologue diplômé consultant à la Faculté de Médecine de Genève (enseignement et supervision). Enseigne l’hypnose éricksonienne et la thérapie cognitive en France, Belgique, Suisse et Italie. Conférencier.

«Famille». Dr Stefano COLOMBO. Revue Hypnose et Thérapies brèves 62.
Dr MOHAND CHÉRIF SI AHMED (alias Muhuc). Psychiatre en libéral à Rennes. Formation en hypnose et thérapies brèves. Pratique des thérapies à médiations artistiques. Utilise particulièrement le dessin humoristique de situation en thérapie (pictodrame humoristique). Illustrateur et intervenant par le dessin d’humour lors de rencontres et congrès médicaux.

N°62 : Août, Septembre, Octobre 2021

Illustrations : © Roberta Lo Menzo

- Edito : Transe relationnelle. Julien Betbèze, rédacteur en chef



- La lévitation : un catalyseur de changement. Daniel Quin. Lâcher prise consiste à sortir de son cadre habituel de références et, par la transe, plonger dans un univers sans savoir où il nous mène. Avec les exemples de Marie, 12 ans, en échec scolaire, Lise, 35 ans, qui souffre de compulsion alimentaire, de Nadine, 22 ans qui veut perdre du poids, d’Anne, 35 ans, qui boit de la bière de façon excessive.

- Conversation de désengagement : le changement par l’aversion. Alain Vallée. Exercices pratiques pour amener au désir de changement. Ce genre de conversation centrée sur la liberté ou la contrainte, les valeurs ou le jugement d’autrui et les sensations corporelles est d’une grande puissance et prend peu de temps. Avec les exemples du tabagisme, de la colère…

- De la métaphore à la chanson de geste. Histoire de réceptivité. Bruno Dubos. Dans le travail métaphorique tout est question de réceptivité. Le thérapeute utilise une métaphore pour « aller vers le sujet », celui-ci va-t-il la « recevoir » ? Avec l’exemple de Sylvie et sa suite traumatique d’un long parcours émaillé d’interventions chirurgicales conséquence d’une erreur médicale.

- Les outils de la thérapie narrative : trouver du sens à l’insensé. Françoise Villermaux. Quoi de plus anxiogène, pour le psychologue ou le pédopsychiatre, qu’un adolescent qui exprime des idées suicidaires ? Illustration avec Célia, 14 ans et Elio, 15 ans.

Dossier : Douleur, douceur


- Edito : Gérard Ostermann

- La peur des soignants face à la mort. Myriam Mercier. Confrontés à la mort de patients dans leur travail, les soignants sont-ils autorisés à laisser parler leurs peurs ? Ou doivent-ils laisser leurs émotions à la maison ?

- Burn-out et doubles liens professionnels. Jérémy Cuna. Les exemples de M. H, directeur et délégué du personnel et de M. L, directeur adjoint et mari d’une salariée.

- Les gestes autocentrés : phénomène non conscient de ré-association. Corinne Paillette. Croiser les mains et mouliner des pouces, pianoter avec ses doigts sur ses cuisses, se gratter la tête… autant de petits gestes à observer chez les patients.

Dossier : Thérapie familiale


- Edito : Julien Betbèze. Mony Elkaïm : un thérapeute familial hors du commun

- Résonance et hypnose. En hommage à Mony Elkaïm et François Roustang. Sylvie Le Pelletier Beaufond. En vignette clinique, Mme C, 40 ans, en dépression depuis des années.

- Affronter l’ado tout-puissant : TOS (Thérapies Orientées Solution) et approches stratégiques. L’incroyable prise de pouvoir d’un adolescent de 15 ans sur sa famille. Sophie Tournouër

- Thérapie familiale et hypnose. Dimitri Tessier. Rétablir les liens entre les personnes dans des contextes de blocages relationnels. Les exemples de la famille L, une femme élève seules ses enfants, et du couple C en désaccord sur l’éducation de leur fille.

Rubriques

- Quiproquo. Stéfano Colombo. « Famille ». Dessin de Mohand Chérif Si Ahmed alias Muhuc
- Les champs du possible. Adrian Chaboche. Heureusement le temps passé passe par le présent.
- Culture monde. Sylvie Le Pelletier Beaufond. Les forces de l’invisible. Thérapies au Bénin.
- Les Grands entretiens. Gérard Fitoussi. Jacques-Antoine Malarewicz

- Livres en bouche: Julien Betbèze, Sophie Cohen.



Rédigé le 23/10/2021 à 22:37 | Lu 62 fois modifié le 23/10/2021

Laurence ADJADJ
Hypnothérapeute à Marseille, Psychologue, titulaire du DIU d'Hypnose Médicale et Techniques... En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :

Revue Hypnose & Thérapies Brèves